Situation des employés et actions du CAP sur la santé mentale

Programme Prévenir 2018

Joseph Niro

Joseph Niro

Président du comité organisateur, Programme corporatif Prévenir (RICOH CANADA)

Avec le CAP, atteignons votre bien-être !

Investir pour la santé mentale des employés

Les maladies mentales touchent la vie de l’ensemble des Canadiens et ont un effet considérable sur la productivité, l’éducation, les relations entre individus et sur la qualité de vie en général. Ces troubles représentent un fardeau social et économique très important pour la société. En effet, ils privent un bon nombre d’individus d’un bien-être dans lequel ils peuvent se réaliser, accomplir un travail productif tout en contribuant à la vie de leur communauté.

Coûts directs et indirects

En analysant l’incidence économique totale provoquée par les problèmes reliés à la santé mentale au Canada (les coûts directement associés aux soins et les coûts indirects tels qu’une perte de productivité), on constate que les coûts dépassent maintenant les 15 milliards de dollars et ce montant risque de croître annuellement.

Il est maintenant réaliste d’affirmer que la problématique reliée à la santé mentale constitue une menace pour la santé publique, la qualité de vie et la stabilité économique du pays.

 

Plus que jamais, il importe de mettre de l’avant des programmes de prévention

afin d’encourager le développement personnel chez les gens qui risquent de développer une maladie mentale

ou chez ceux et celles qui désirent se rebâtir une confiance suite à une dépression.

C’est l’objectif que s’est donné le Centre d’Apprentissage Parallèle de Montréal (CAP)

en créant son programme PRÉVENIR.

 

1,6 million de personnes affirment que leurs besoins en soins de santé mentale ne sont pas comblés et 7,5 millions sont aux prises avec une maladie ou un problème associé à la santé mentale.

 

Un problème chronique

Des études nombreuses stipulent qu’à chaque année, près de 5% des Canadiens connaîtront une grave maladie mentale et 20% seront atteints d’une maladie légère à modérée.  Ces statistiques sont alarmantes, d’autant plus qu’elles ne prennent pas en compte le fait qu’un nombre encore plus important de gens seront touchés par des difficultés émotives temporaires qui causent bien souvent de la détresse.

Face à ces réalités, il ne suffit plus de concevoir des plans et des stratégies : le moment est venu de passer à l’action.

Qui sommes-nous

Le Centre d’Apprentissage Parallèle de Montréal (Le CAP) connait un essor phénoménal. Fondé en 1983, l’organisme mise sur la création artistique pour soigner et prévenir les émotions douloureuses. L’entreprise est devenue une référence en termes d’accueil, d’accompagnement et de soutien aux personnes aux prises avec des problèmes d’anxiété.

EN CHIFFRES

– 35 ans de soutien en santé mentale par l’art à Montréal

– Plus de 5000 personnes supportées depuis sa fondation en 1983

– Taux de réussite en inclusion sociale 85%

– Taux de réussite en employabilité 90% 

– Taux d’amélioration et de maintien d’une bonne santé mentale 100%

– Taux de diminution de la médication, des hospitalisations  90%

– 150 bénéficiaires des services / an 

– 50 bénévoles / an

Joseph Niro
Président du comité organisateur
Programme corporatif Prévenir

Tél. : 514-574-8938
joeniro@gmail.com

Benoît Desforges
Responsable Communication
Programme corporatif Prévenir




Xavier Bonpunt
Directeur général Le CAP 

Émilie Coquil
Responsable Communication Le CAP communications@ateliersducap.org

4865, boul. Saint-Laurent
Tél: 514-843-5658
ateliersducap.org